Accueil Actualites > ATEC ITS France news
Retour sur la journée CoTITA du 9 novembre à Lille

 

Synthèse de la Journée CoTITA

La journée CoTITA en Hauts-de-France, le 9 novembre 2017, fut l’occasion de mettre en dialogues les feuilles de route des groupes d’experts Mobilité 3.0 avec les nombreux projets innovants de la région, en matière de Mobilité Intelligente.

L’ouverture de la journée par Xavier-Yves Valère, chargé des missions "Développement des territoires" à la préfecture des Hauts-de-France, a permis de rappeler l’importance du développement de projets innovants afin d’améliorer l’accès aux territoires, les conditions de transport notamment l’aspect sécurité, et enfin le développement économique.

La journée s’est partagée en 3 thèmes : Gestion multimodale du trafic, Mobilité as a Service et Logistiques urbaines, chacun fut introduit par les travaux de Mobilité 3.0 présentés par Jean Coldefy, directeur du programme Mobilité 3.0 et suivis de plusieurs présentations de projets de la Région Grand Est dans ces domaines. Les notions abordées au cours de la journée furent nombreuses : « Open Data », « Gestion dynamique des feux et vitesses », « Technopole des mobilités innovantes », « mesure du taux d’occupation dans les véhicules », « péage positif », « gestion du dernier kilomètre », « billettique multimodale »…

Louis Fernique, chef de la Mission des Transports Intelligents à la DGITM, a rappelé les enjeux importants des Assises de la Mobilité, dont cette journée constitue l’un des temps. Ce moment de captation d’informations a permis de relever des convergences assez évidentes, mais aussi des divergences dont devront s’emparer les décideurs afin de dessiner les futures politiques de mobilité.

L’écoute et le dialogue entre les acteurs et opérateurs ont toute leur importance aujourd’hui, que ce soit afin de se prémunir des fausses innovations ou encore face à des acteurs nouveaux, qui n’ont pas forcément en tête les politiques publiques. Les territoires sont de moins en moins souvent des acteurs directs comme sur des solutions comme Googlemap, Wayze, Uber…

Déjà des demandes se font pour que la Loi d’Orientation des Mobilités permette des dérogations sous certaines conditions afin de permettre l’ouverture à un champ plus large d’expérimentations. L’enjeu de l’administration sera donc de créer une loi non paralysante, afin de favoriser les innovations et services de demain et permettre leur développement au travers d’un cadre législatif flexible.

 

Les présentations powerpoint seront disponibles prochainement