TEC 223 - Smart City : la technologie au service des citadins
30/09/2014
EDITO - Jean-Louis MARCHAND, Président d'Advancity Paris Région

Les technologies numériques sont en train de pénétrer tous les secteurs d’activité ; elles seront bien sûr au coeur de la « ville durable », de son fonctionnement comme de sa gouvernance. Pourtant, leur seule valorisation ne saurait suffire au développement équilibré de nos territoires, car il est essentiel que ces technologies modernes soient véritablement utilisées au bénéfice des habitants, comprises et acceptées par eux.

> en savoir +
Ville numérique : une fin en soi ? - Cécile CLEMENT-WERNY, Directrice d’Études, Viriginie LASSERRE, Chargée de projets

La croissance démographique, la désertification des territoires ruraux, la périurbanisation, la mobilité professionnelle croissante, entre autres, ont induit une modification profonde des besoins et des formes de déplacements, et ce dans un temps très court d’une vingtaine d’années. Les réseaux physiques, les routes, les voies ferrées, ont de plus en plus de difficultés à gérer ces besoins, avec pour conséquence, pour la collectivité et les individus, des externalités fortement négatives en matière de coûts, de pollution, d’émissions de gaz à effet de serre, de congestion, de temps passé… 

> en savoir +
Les infrastructures vertes, pour des villes d’une autre nature - Jean-Marc BOUILLON et Sylvain PETITET, atelier Villes&Paysages

Le XXe siècle, siècle de l’automobile, a profondément transformé nos villes en cherchant à les adapter à l’automobile, favorisant la vitesse et les déplacements motorisés. En France, les grandes percées de l’urbanisme haussmannien de la fin du XIXe siècle, censées aérer les villes, procurer aux citadins de l’air, de la lumière, des espaces de promenades et de rencontre largement dimensionnés et le plus souvent ombragés, se sont peu à peu mués en artères d’une circulation automobile toujours plus importante et envahissante ne laissant aux piétons que des espaces résiduels et aux arbres un espace mesuré.

> en savoir +
Les enjeux de la Smart Mobility - Bernard MATYJASIK Président du Comité Stratégique Ecoville d’Advancity, Egis - Eva FRANGIAMONE, Ingénieure EIVP

Peut-on définir une différence en Transports Intelligents et Smart Mobility ? La donnée – et son abondance – est certainement au coeur de cette évolution. Mais sans doute faut-il anticiper la montée en puissance des réseaux sociaux et des communautés dans la ville de demain. Certains modèles économiques nouveaux se développeront autour des places de marché, plateformes d’intermédiation pour échanger, partager, troquer, mutualiser des ressources devenues rares ou chères. 

La Smart City se construira aussi autour de ces plateformes.

> en savoir +
Les 4 défis du Nouveau Grand Paris : compétitivité, créativité, convivialité et consensus - Florence CASTEL Directrice Générale Advancity

L’aménagement et l’urbanisme sont déterminants pour la métropole intelligente, la « smart city », du XXe siècle. Le Nouveau Grand Paris offre à la Région Île de France, donc à la France tout entière, l’occasion de montrer ses savoir-faire et d’être la vitrine mondiale de la ville durable made in France.

> en savoir +
Innovation et villes durables : repères pour l’action - Michel RAY, Valérie WATHIER, Marie-Alexandra COSTE, Vanessa CORDOBA

Dans les domaines de la ville durable ou de la smart city, l’écoute attentive des opérationnels engagés dans la réalisation d’expérimentations urbaines, de projets pilotes/démonstrateurs, de territoires d’innovation/living-labs urbains, montre clairement que, en complément de technologies pertinentes, il y a un besoin vital de réponse à des questions récurrentes notamment sur sept verrous-clé actuels touchant : à la gouvernance partenariale, aux modes d’organisation dédiée à l’innovation, à l’implication des habitants/usagers, aux modèles économiques soutenables, aux financements des démarches d’innovation, aux leviers contractuels et juridiques, aux outils d’évaluation et aux conditions de généralisation. 

> en savoir +
L’économie collaborative : une approche de la Smart City par le service au-delà de la donnée - Bernard MATYJASIK, Egis

Cet article est issu de réflexions menées au sein du groupe Egis visant à définir le métier d’«opérateur des intelligences urbaines ». Des rencontres ont alimenté ce cheminement au fil des mois : Commuto, Wayz-up, Stimpe et Sharette pour le covoiturage, ZenPark, YesPark, OnePark, Parking Facile, MobyPark, pour le parking partagé, BuzzCar, Koolicar pour l’autopartage communautaire.

> en savoir +
Les services innovants de mobilité partagée à la loupe de la recherche en sciences humaines Le cas du covoiturage dynamique - Sonia Adelé

Introduction : le covoiturage,un service dans les tendances

Les tendances actuelles semblent réunies pour permettre l’émergence de nouveaux services de mobilité. D’un côté, les technologies évoluent, deviennent mobiles, instantanées, couvrent de nouveaux usages. De l’autre, le panorama économique voit l’émergence de l’économie du partage et de la fonctionnalité. Enfin, l’urbanisation progresse.

> en savoir +
Point de vue d’une Ville sur les nouveaux services numériques de mobilité, Anne-Sophie JAMET

La diffusion massive des services numériques modifie nos perceptions de la ville, des distances et des temps à parcourir ; ils complètent l’offre de transport déjà disponible dans les centres urbains. Grâce à ces nouveaux services, le regard du piéton, du cycliste ou de l’automobiliste sur la ville est transformé par le flux d’informations émanant de leur environnement immédiat : immobilier, mobilier, interactions des autres usagers et des autres véhicules.

> en savoir +
L’ergonomie de la ville intelligente reste à inventer- Frédéric de Coninck, Responsable scientifique du LABEX Futurs Urbains

Les projets se revendiquant du label de smart city se multiplient. Mais le qualificatif de smart prête à confusion, car on le limite trop facilement à un dispositif technique réputé « astucieux » (ainsi pourrait-on traduire l’anglais : smart) et innovant, sans s’interroger sur les conditions de son implémentation dans la société. Pour contrebalancer ce tropisme, un réseau a commencé à semonter pour encourager les initiatives de smart citizens.

> en savoir +
Smart City – la technologie au service des citadins- Laurent VIGNEAU, Directeur du département Développement territorial et Mobilités - ARTELIA

Les auteurs du présent article travaillent à la fabrication des territoires contemporains en intégrant les enjeux environnementaux, humains et économiques comme le tourisme, les loisirs et la culture qui caractérisent la fabrique urbaine française. Ils se consacrent plus particulièrement au cas du Grand Paris et travaillent sur plusieurs éco cités, en France et à l’international.

> en savoir +
Changer durablement les comportements individuels pour réussir le transfert modal - Bernard MATYJASIK, Elena UMANETS

La Smart City repose sur des supports numériques, bien souvent le téléphone mobile pour l’utilisateur. Mais si la Smart City est une approche d’optimisation des ressources urbaines, nfrastructures, matériels, ressources non renouvelables, il est important que les citadins aillent au- delà de la simple appropriation des technologies de l’information. 

> en savoir +
Retour sur le congrès mondial des ITS à Détroit - Compte rendu établi par la Mission transports intelligents

Le 21e congrès mondial ITS s’est déroulé du 7 au 11 septembre 2014, au centre de conférences et des Expositions, COBO Center, de la ville de Detroit (Motor City ou Motown) qui reste pour les États-Unis d’Amérique le centre de l’industrie automobile et un des hauts lieux de la recherche dans les transports.

> en savoir +